Argousier
4 commentaires

Une passion pour l’argousier : Kamelya rencontre les Cueilleurs de Tingwick

produits argousier

L’amour pour l’argousier du Québec!

Comme vous le savez sûrement, nous aimons beaucoup cette petite baie appelée l’argouse pour ses nombreuses vertus. Notre gamme L’or Orange incorpore ce fruit comme étant son ingrédient phare. L’argousier s’intègre de plus en plus dans notre paysage agricole et sa culture au Québec est de moins en moins marginale. Prisé par les chefs cuisiniers et découvert pour la diversité de ses nutriments, ce petit fruit orangé intéresse de plus en plus les restaurateurs et l’huile extraite de ses pépins et de ses fruits est une véritable mine d’or pour la peau. Nous avons profité de la période de récolte pour aller à la rencontre de Charles Tanguay, copropriétaire et producteur de l’entreprise Les Cueilleurs de Tingwick, une belle occasion de vous en apprendre davantage sur leurs produits, mais également sur la culture de l’argousier. Nous le remercions par ailleurs pour les belles photos qu’il nous a permis de prendre sur sa superbe plantation.

Qu’est-ce que l’argousier ?

 Il s’agit d’un arbuste épineux de taille moyenne pouvant supporter de grands écarts de températures. Son fruit est de la taille d’un petit raisin et d’une couleur orange vif. Quand l’arbre atteint sa capacité de production maximale soit à partir de 5 ou 7 ans, les branches vont être très fournies en fruits. La baie offre un goût acidulé avec une grande teneur en antioxydant, en vitamine E, vitamine C (30 fois plus que l’orange par exemple), bêta-carotène,  17 variantes d’acides aminés, 24 types d’oligoéléments et des stérols. Un véritable concentré de bienfaits pour la santé ! Sa culture est originaire du Tibet, mais on retrouve des variantes d’Europe ou d’Asie, c’est cette dernière qui va généralement mieux supporter les hivers du sud du Québec, parfois accompagnés de gels ou de dégels. Le fruit n’est pas pollinisé par les abeilles, mais par le vent, il faut avoir des plants à la fois mâles et femelles et la récolte selon les saisons débutent à la mi-août pour se terminer vers la fin septembre au maximum selon le nombre d’heures d’ensoleillement. L’argousier va préférer un sol bien drainé de type sablonneux et ses besoins en eau sont raisonnables.

*** Cliquez sur les miniatures pour voir les images en plus grand format.

De la terre à sucre à la culture de l’argousier, l’aventure de Charles Tanguay

C’est par un heureux hasard que Charles Tanguay s’est initié à la culture de l’argousier, en 2009 il décide avec des actionnaires (dont Carl Goulet, copropriétaire de Kamelya Aromacosmétique d’acheter une terre à sucre, sur la propriété, les hommes découvrent une petite argouseraie à l’abandon. Intrigués, les actionnaires décident d’en apprendre plus sur le fruit et sa culture. Au fil des apprentissages et des recherches, le potentiel de ce fruit encore méconnut leur saute aux yeux. Au départ, les activités se limitaient à la culture, récolte et vente du fruit entier.

Fort de ses nouvelles connaissances, Charles décide de chercher une terre pour y installer une argouseraie. Une belle occasion se présente en 2011, une terre à louer à Tingwick qui présente les caractéristiques idéales pour l’argousier : vent, sol sablonneux et bien irrigué. Il s’associe avec le propriétaire de cette terre Francis Laroche et Philippe Tanguay, son frère, et plante ses premiers 200 arbres. En 2012, ce sont un total de 8000 arbustes d’argousier de différentes variétés en croissance dans l’exploitation. Avant de commencer les premières phases de la transformation du fruit, il fallut attendre en 2014.

Un premier produit sera offert par Les Cueilleurs de Tingwick qui au départ s’appelait « L’argouseraie du Village » soit le jus extra pur d’argousier. Vers la fin de 2014, une mistelle à l’argousier arrive pour les fêtes. Cette année la gamme s’élargit encore et comprend un confit d’oignon à l’argousier, l’extrait pur et des jus énergisants naturels sans sucre, sans agent de conservation, fait de trois saveurs dont fruit des champs, fruit des tropiques et pomme et fraise à l’argousier. L’entreprise prévoit ouvrir sa terre à l’autocueillette pour l’année 2017. Cette année fut une belle année pour l’argousier, les arbres gorgés de fruits ont fourni 1300 kg de baies. Dans quelques années, les arbustes encore jeunes vont arriver à maturité et Monsieur Tanguay prévoit que la production approchera du 40 000 kg.

Pour découvrir leurs produits, cliquez ici :  http://www.lescueilleursdetingwick.com/

Pour découvrir leurs points de vente, cliquez ici :  http://www.lescueilleursdetingwick.com/points-de-vente/

Kamelya Aromacosmétiques
Canada (sans frais) : 1-855-350-4076
info@kamelya.ca
www.kamelya.ca

Enregistrer

4 commentaires

  1. Louise dit

    Wow ! C’est certain que je vais aller les visiter à la Balade gourmande. Je suis curieuse de gouter à ce petit fruit encore méconnu. (à part dans les produits Kamélya)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s